La Sociabilisation

Nous allons aborder ici un sujet très important lorsque l’on s’oriente vers une race primitive telle que le Shiba.

Cette race est réputée pour être très peureuse et/ou méfiante voir même agressive, ce qui n’est pas totalement faux lorsqu’on en croise mais bien heureusement beaucoup ne sont pas du tout comme ça alors pourquoi ?

 

Le côté génétique « l’inné » : 

Le comportement du chien se transmet d’une part par la généalogie du chien, ce qu’on appelle « l’inné ». Ce n’est pas pour rien qu’un Border Collie sait regrouper un troupeau sans jamais l’avoir appris par exemple, ce sont les gènes que transmettent les deux parents qui lui confèrent cela et c’est pareil pour notre petit Shiba, on fera donc attention d’éviter de reproduire des chiens trop peureux entre eux et d’ailleurs d’éviter de reproduire des chiens au comportement agressif ou gênant. C’est pour cela qu’il est important que vous visitiez les élevages avant de choisir votre futur chiot,  ne vous attendez pas non plus à vouloir à tout prix des chiens qui vous sautent dessus car ils ont quand même chacun leur caractère (des timides, des enjoués, des foufous etc..) mais si possible évitez de choisir un chiot dont les parents ont l’air vraiment mal à l’aise même chez eux (car normalement c’est là où ils devraient être le plus à l’aise…). Le comportement est héréditaire en partie.

Mais attention la génétique ne fait pas tout, bien heureusement, c’est là que l’éleveur a un rôle important à jouer afin que le chiot évolue dans les conditions les plus favorables avant son départ chez vous.

 

La sociabilisation « l’acquis » :

C’est ce côté que vous, la maman chien et moi-même devons travailler. A la naissance du chiot l’inné est déjà là mais l’acquis va dépendre de nous, la chienne va apprendre beaucoup à ses petits que ce soient les codes canins à avoir, comment accueillir un étranger, comment réagir aux différents bruits et j’en passe, les petits imiteront leur maman c’est pour ça qu’il est préférable d’avoir une maman à l’aise.

A partir des 3 semaines – 1 mois des chiots nous allons commencer à les confronter à différentes surfaces, différents bruits, les faire manipuler car ils sont dans une phase où ils ne connaissent pas (encore) la peur mais c’est surtout vous qui aurez à faire le plus gros du travail.

La plus grosse phase de sociabilisation se situe entre 7 et 12 semaines, c’est là qu’il va s’imprégner de tout ce qu’il va rencontrer de nouveau d’où l’importance de sortir votre chiot avant le dernier rappel des vaccins malgré ce que l’on peut entendre.

Par contre entre 8 et 11 semaines c’est la phase de l’imprégnation des peurs, une phase très importante car si une situation mauvaise ou traumatisante arrive durant cette période il est possible que le chiot s’en souvienne un long moment et c’est assez dur à rattraper. Donc pendant cette phase il faut essayer de ne présenter que des choses positives à son chiot, si vous allez chez le vétérinaire par exemple vous lui amenez des jouets, des friandises et surtout ne le stressez pas.

Une autre chose importante qui donne souvent des chiens méfiants envers les inconnus par la suite c’est votre comportement face à ces inconnus. Quand des personnes veulent caresser votre chiot dans la rue surtout ne le prenez pas aux bras, parlez calmement avec ces personnes et expliquez leur comment bien caresser votre chiot pour ne pas qu’il ait peur : lui faire sentir sa main puis lui caresser la gorge et non le dessus de la tête, ainsi il sera plus confiant. Evidemment lorsque vous croisez des chiens faites de même, ne prenez pas votre chien au bras, surveillez la rencontre et félicitez le comme toujours si vous voyez qu’il réagit positivement aux rencontres mais surtout ne le forcez pas, si il ne veut pas être caressé réessayez plus doucement sinon tant pis ça sera pour une prochaine fois.

Le chiot découvre une nouvelle matière
Il découvre des objets étranges
Le tunnel est un bon outil de sociabilisation

 

Et n’oubliez pas d’inscrire votre chiot à l’école du chiot, ça ne sera que bénéfique pour continuer sa socialisation par la suite,

Si vous habitez la Région Parisienne alors Émeline se fera un plaisir de vous accompagner dans l’éducation de votre compagnon. Ayant suivi une formation de comportementaliste canin, elle est passionnée par les races primitives et l’éducation positive, vous pourrez prendre des cours collectifs ou individuels ainsi que participer à l’école des chiots si votre compagnon vient d’arriver chez vous, de plus Emeline possède deux Shiba dont un qui vient de notre élevage ! Et le premier cours pour votre chiot est gratuit pour les chiots venant de notre élevage (ou 10€ pour les autres) alors aucune raison de ne pas tester hein :